La prime espérée est confirmée. La Cfdt a été entendue.

|

L’entreprise vient d’annoncer une prime de 850 euros brut pour toutes les personnes de la catégorie 5 (Agent et équivalent Agent) de toutes les sociétés du groupe). La Cfdt salue le geste mais demande que davantage de salariés en bénéficient.

La Cfdt alertait l’entreprise depuis des mois sur l’impact fort de l’inflation sur les salariés. Une reconnaissance financière devenait absolument nécessaire pour les les personnes touchant les plus basses rémunérations, en particulier celles directement impactées par l’activité partielle.

La Cfdt est satisfaite de ce versement d’une prime qui est, elle l’espère, de bonne augure avant les NAO salaires de Janvier. Une prime c’est bien, une évolution durable du salaire, c’est mieux.

Le seul point négatif c’est que la prime aurait dû être versée en fonction du salaire et non de la catégorie. En effet une part notable de collaborateurs ont une rémunération inférieure à bon nombre d’agents.

La Cfdt  demande donc à l’entreprise d’accorder la prime à tous les salariés dont le salaire de base annuel est inférieur à 42000 Euros. Ce serait un beau cadeau de Noël.

 

Laurent Bador, Délégué Syndical Central Cfdt Michelin

Un Commentaire

  1. Très bonne initiative car effectivement donner une prime par rapport à un statut ne veut rien dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *