Du changement au CSE…mais ce n’est pas un progrès.

|

L’équipe dirigeante du CSE a décidé de ne plus envoyer par courrier aux adhérents les chèques-cadeaux de Noël ni les places de spectacles. Participez à notre courte enquête.

La Cfdt n’a évidemment pas été associée à la décision de changer le mode de livraison des commandes. Si tel avait été le cas, nous aurions pu exposer les inconvénients d’une telle décision et nous y opposer. A notre avis, c’est une régression du service aux salariés.

Le premier impact est pour les adhérents. Il n’est pas opportun de les obliger à se déplacer rue Jacques Magnier quand ils sont déjà confrontés à d’importants problèmes de circulation sur l’agglomération, matin et soir. De plus, cela va générer une attente certaine à l’accueil du CSE, ouvert comme on le sait uniquement certains jours de la semaine .

Le deuxième impact sera, en conséquence, pour la planète. L’empreinte carbone correspondant au déplacement de 10 000 personnes des sites clermontois a-t-il été calculé ? Nous en doutons fort étant donnée l’insensibilité environnementale des décideurs…

Le troisième et dernier impact est pour les salariés du CSE eux-mêmes dont la charge de travail va encore augmenter.

N’aurait-il pas été plus judicieux de pousser un projet de dématérialisation des documents et attendre sa mise en place ? A la Cfdt, nous pratiquons la démocratie au quotidien. Aussi sommes-nous intéresses par votre avis. Exprimez-vous en cliquant sur le lien ci-dessous et tôt ou tard, nous pourrons le prendre en compte !

https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=l6GLZXNs6k-RvRx9jea_LFZJPnpPdu1Jr5dikKzJLoxUMlE2VlMxVlROQjU3TkNFVlM3MkdNODM4RC4u

Sébastien Dufay, élu CSE Clermont

Un Commentaire

  1. Vraiment pas malin en effet… Il y avait peut-être des problèmes de pertes/vols, mais quel retour en arrière pour tous les salariés éligibles… Habitant à l’opposé du CSE, je me demande même si je vais investir 1h de mon temps (voir plus si je dois faire la queue) pour aller chercher 30 euros de chèques-cadeaux. Une fois le coût de l’essence déduit et l’impact CO2 pris en compte, je me demande vraiment si cela vaut le coup…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *